Yves MICHAUD est professeur de philosophie à Paris, membre de l’Institut universitaire de France, fondateur de l’Université de tous les savoirs (UTLS)
C'est un personnage à part dans la galaxie intellectuelle française. Amoureux des sciences, classé premier à l'agrégation de philosophie, il fut tour à tour professeur de fac, directeur de l'Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts, rédacteur en chef des Cahiers du Musée national d'art moderne au Centre Pompidou, et chef d'orchestre de l'Université de tous les savoirs. Jamais tout à fait là où on l'attend, ce spécialiste de Hume a pris à rebrousse-poil les professionnels de l'art contemporain comme ses contempteurs.

En 1994, il a présidé le jury mis en place par Solid'Art et qui a choisi l'oeuvre de Marc Biétry, "Laura".

En 2003, il est intervenu au théâtre de St Jean de Maurienne pour les dix ans de l'association Solid'Art

Son parcours :
Yves MICHAUD, né le 11 juillet 1944, est un philosophe français.

Il est reçu à l’École normale supérieure puis à l’agrégation de philosophie en 1968. Il passe son doctorat en lettres et sciences humaines sur Empirisme, analyse et philosophie chez David Hume. Il devient successivement professeur à Berkeley, à Édimbourg, à Rouen, à Sao Paulo, puis à Paris depuis 1991. Directeur de l’Ecole Nationale des Beaux Arts de 1989 à 1996.

Il est le rédacteur en chef des Cahiers du Musée national d’art moderne du centre Georges-Pompidou de 1986 à 1990. Il est le concepteur et l’organisateur de l’université de tous les savoirs depuis 1998.

Ses domaines de prédilection sont l’esthétique (en particulier l’art contemporain) et la philosophie politique.

Yves MICHAUD est également l’un des intervenants permanents de l’émission « L’esprit public » diffusée chaque dimanche matin sur France Culture, présentée par Philippe Meyer, en compagnie de Max Gallo et de Jean-Louis Bourlanges. Il y présente un point de vue iconoclaste et libéral.

Bibliographie :
-Hume et la fin de la philosophie, 1983 (réédité en 1999)
- La Violence, Que sais-je ?, 1986 (nouvelle édition en 1998)
- Locke, 1986 (réédité en 1998)
- La Crise de l’art contemporain, 1997 (réédité en 2005)
- Humain, inhumain, trop humain, 2001 (réédition augmentée en 2002)
- Changements dans la violence : essai sur la bienveillance et sur la peur, 2002
- L’Art à l’état gazeux. Essai sur le triomphe de l’esthétique, 2003
- Université de tous les savoirs : Le renouvellement de l’observation dans les sciences, 2004
- Chirac dans le texte, la parole et l’impuissance, 2004
- Précis de recomposition politique, 2006